Retrouver son poids de forme avec l’acupuncture

poids de forme

En janvier, une des principales résolutions pour la nouvelle année est de prendre soin de soi et notamment perdre du poids après les excès des fêtes de fin d’année.

Retrouver votre poids de forme en 2018, quelque soit le nombre de kilos en trop : c’est possible !

Tout le monde sait que pour perdre du poids il faut faire plus d’exercice, manger moins et manger mieux, mais il n’est pas toujours aussi simple pour se débarrasser des kilos superflus parfois bien accrochés depuis plus ou moins longtemps…

De nombreuses études ont montré que l’acupuncture a un effet bénéfique sur la perte de poids, dans la lutte contre l’obésité et le traitement des troubles métaboliques dont le diabète.

Plusieurs mécanismes interviennent:

  • baisse de l’appétit à travers la stimulation de la leptine dans l’hypothalamus et l’augmentation de la sérotonine dans le système nerveux central
  • activation du centre de la satiété dans l’hypothalamus et augmente la sensation de satiété (ni la diète, ni l’exercice physique n’ont cet effet)
  • contrôle du stress et des poussées boulimiques lors des émotions grâce à la stimulation des hormones avec une action sur les émotions et le comportement (opioïdes endogènes et la dopamine)
  • stimulation du métabolisme
  • amélioration de l’élimination
  • baisse du cholestérol et des triglycérides avec protection du système cardiovasculaire
  • stabilisation des taux de glycémie dans le sang, activation du fonctionnement du pancréas avec amélioration du métabolisme de l’insuline ainsi que de la réponse tissulaire à son action (via les récepteurs cellulaires) avec une action intéressante sur le diabète en complément des traitements classiques

 

Ainsi grâce à l’acupuncture associée à un régime dont la durée dépendra du nombre de kilos à perdre ainsi que de votre implication, vous pourrez retrouver votre poids de forme et le stabiliser durablement en adoptant une alimentation saine et variée.

 

diète

Publicités

Retrouver son poids de forme avec l’acupuncture

poids de forme

En janvier, une des principales résolutions pour la nouvelle année est de prendre soin de soi et notamment perdre du poids après les excès des fêtes de fin d’année.

Retrouver votre poids de forme en 2018, quelque soit le nombre de kilos en trop : c’est possible !

Tout le monde sait que pour perdre du poids il faut faire plus d’exercice, manger moins et manger mieux, mais il n’est pas toujours aussi simple pour se débarrasser des kilos superflus parfois bien accrochés depuis plus ou moins longtemps…

De nombreuses études ont montré que l’acupuncture a un effet bénéfique sur la perte de poids, dans la lutte contre l’obésité et le traitement des troubles métaboliques dont le diabète.

Plusieurs mécanismes interviennent:

  • baisse de l’appétit à travers la stimulation de la leptine dans l’hypothalamus et l’augmentation de la sérotonine dans le système nerveux central
  • activation du centre de la satiété dans l’hypothalamus et augmente la sensation de satiété (ni la diète, ni l’exercice physique n’ont cet effet)
  • contrôle du stress et des poussées boulimiques lors des émotions grâce à la stimulation des hormones avec une action sur les émotions et le comportement (opioïdes endogènes et la dopamine)
  • stimulation du métabolisme
  • amélioration de l’élimination
  • baisse du cholestérol et des triglycérides avec protection du système cardiovasculaire
  • stabilisation des taux de glycémie dans le sang, activation du fonctionnement du pancréas avec amélioration du métabolisme de l’insuline ainsi que de la réponse tissulaire à son action (via les récepteurs cellulaires) avec une action intéressante sur le diabète en complément des traitements classiques

 

Ainsi grâce à l’acupuncture associée à un régime dont la durée dépendra du nombre de kilos à perdre ainsi que de votre implication, vous pourrez retrouver votre poids de forme et le stabiliser durablement en adoptant une alimentation saine et variée.

 

diète

Chaleur d’été

lumiere

L’été est la « période de création », c’est le solstice, la période où le soleil se rapproche de la Terre, la nature est à l’apogée de son épanouissement, tout fleurit et la chaleur est maximale.

L’organisme humain est lui aussi au maximum de ses activités, tout est remis en mouvement accéléré : la circulation du sang, le travail des muscles, les sécrétions hormonales, mais aussi la perception des émotions est accrue, la joie, l’excitation devant les projets et la force de l’amour.

Le but de ce cycle étant de préparer la production et la récolte de l’automne.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, selon la théorie des 5 éléments, l’Été est la saison associée au Feu et correspond à l’activité maximales des méridiens du Cœur et du Péricarde et des méridiens couplés Intestin Grêle et Triple Réchauffeur.

Les organes particulièrement vulnérables à cette période de l’année sont le Cœur et les vaisseaux sanguins avec, sous l’effet des facteurs agressifs que sont la chaleur et la canicule, apparition ou aggravation de troubles cardio-vasculaires qu’il faut donc prévenir.

Le Cœur et aussi en étroite relation avec le SHEN (l’esprit), il gouverne les émotions et la conscience, ainsi une pathologie énergétique du Cœur peut donner des troubles de l’esprit et des troubles émotionnels.

Par ailleurs, la chaleur ralentit la sécrétion des enzymes digestives, l’appétit est diminué.

L’alimentation doit être fraîche et légère avec une prédominance de fruits et légumes de saison, de préférence crus. La pastèque a une vertu rafraichissante très bénéfique en été.  Il est indispensable de boire au moins 3  litres de liquide par jour à température ambiante (éviter les boissons glacées qui lèsent l’Estomac). Les fruits secs (raisins ,figues, dates, abricot, amandes, pommes sèches juste amenés à ébullition puis refroidis) en infusion fraîche apportent la fraîcheur mais aussi du potassium nécessaire pour le repos du cœur. La saveur associée à l’Été étant l’amer, on peut aussi conseiller de manger quelques amandes qui vont tonifier le Cœur et les vaisseaux sanguins.

Mais au delà des conseils diététiques, l’acupuncture peut avoir un rôle préventif ou curatif pour tous les problèmes rencontrés en Été cités plus haut.

C’est aussi un excellent accompagnement pour tous ceux qui souhaitent perdre quelques kilos superflus avant de remettre leur maillot de bain…

Acupuncture et tabac

acu tabac Serre

Sur les paquets de cigarettes figure désormais la mention « Fumer tue » et personne ne peut ignorer que le tabagisme est néfaste pour la santé, notamment pour les systèmes respiratoire et cardio-vasculaire.

C’est une véritable addiction et il est souvent très difficile d’arrêter le tabac malgré toute la bonne volonté du fumeur.

 

En effet, notre organisme possède des récepteurs à la nicotine disséminés essentiellement dans les systèmes nerveux et digestif.

Ce sont les récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine qui ont un rôle primordial dans la transmission neuromusculaire et motrice autonome mais aussi dans diverses fonctions au niveau du système nerveux central, en particulier dans le contrôle des mouvements volontaires, la mémoire et l’attention, le sommeil et la veille, la douleur et l’anxiété.

Le fait de fumer d’une manière régulière habitue ces récepteurs à recevoir de grosses doses de nicotine venant du tabac les rendant insensibles aux petites doses de nicotine et d’acétylcholine produites naturellement par le corps.

 

Ainsi, un arrêt brutal du tabac va provoquer un manque au niveau des systèmes nerveux et digestifs provoquant des signes cliniques de syndrome de dépendance physique à la nicotine souvent difficiles à supporter et pouvant décourager l’arrêt du tabac : nervosité excessive, insomnies, constipation, troubles de l’appétit et du métabolisme avec prise de poids…

Par ailleurs, il faut aussi tenir compte de la dépendance psychologique aussi difficile à combattre car le geste d’allumer une cigarette fait partie intégrante des différents moments la vie du fumeur : pour l’aider à gérer les émotions et le stress mais aussi associé à la convivialité et au plaisir dans sa vie sociale, de surcroit souvent vécu comme une récompense lors des moments de pause dans sa journée de travail.

 

L’acupuncture et l’auriculothérapie (acupuncture au niveau de l’oreille) n’ont plus à démontrer leur efficacité dans le sevrage tabagique et sont utilisées dans de nombreux services d’addictologie à travers le monde.

Acu tabacElles vont particulièrement aider à lutter contre la dépendance physique en reconstituant la sensibilité des récepteurs nicotiniques vis-à-vis de la nicotine physiologiquement produite par l’organisme.

Elles sont de plus très efficaces sur tous les symptômes cités plus haut : nervosité, anxiété, insomnies, constipation, troubles de l’appétit et peuvent même provoquer un véritable dégoût du tabac.

 

karaté tabac

On peut donc considérer l’acupuncture comme une méthode de choix dans l’accompagnement du sevrage tabagique dont la véritable clé de voûte reste toutefois la motivation du patient dans cette démarche.

RIP Dr TAN

ShifuMemorialBook2

C’est avec stupeur et une profonde tristesse que je viens d’apprendre la terrible nouvelle de la disparition du Dr Richard Teh-fu TAN !

J’ai la sensation d’avoir perdu quelqu’un de cher et de proche même si je n’étais qu’une étudiante parmi des milliers à travers le monde, car il fait partie de ma vie quotidienne à travers ma pratique de l’acupuncture qu’il a révolutionnée.

De plus, par sa gentillesse et sa générosité Dr Tan savait aussi être accessible à tout un chacun et il était simple de pouvoir discuter avec lui autour d’un bon repas ou d’un bon verre de vin (car comme le savent ceux qui l’ont connu c’était avant tout un bon vivant), parfois même de choses très personnelles…

Il souhaitait plus que tout pouvoir transmettre le fruit de sa vie de recherches au plus grand nombre possible d’acupuncteurs. Il a consacré tellement d’énergie à apporter son enseignement dans le monde entier !

Fort de ses connaissances des grands classiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise et de la transmission familiale qu’il a reçue à Taiwan, il a élaboré une méthode vivante et créative d’une apparente simplicité mais d’une redoutable efficacité qu’il enseignait avec pédagogie et humour, sans relâche, depuis plusieurs décennies.

Il  nous appartient maintenant de continuer à faire vivre ce grand Maître de l’acupuncture contemporaine par la pratique et la transmission fidèles de sa Méthode d’Equilibre tellement « TANtastique »…

ShifuGoodbye3b

Frimas d’hiver

givre

L’Hiver est une période de latence où la nature se fige, les arbres finissent de perdre leurs feuilles, la sève se retire, les animaux hibernent, le froid s’installe durablement, les jours sont les plus courts et les nuits les plus longues de l’année.

A l’instar du reste de la nature, le fonctionnement des organes de l’Homme ralentit. On a besoin de plus de sommeil car le corps a besoin de dormir pour rétablir son équilibre, ce qui impose de se coucher plus tôt et de se lever plus tard. Le but de ce cycle étant de sauvegarder les forces pour préparer petit à petit l’éveil du printemps.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, selon la théorie des 5 éléments, l’Hiver est la saison associée à l’Eau qui est en résonnance avec l’organe Rein (Yin) qui est couplé avec l’entraille Vessie (Yang) et c’est donc la période qui correspond à l’activité maximale des méridiens du Rein et de la Vessie.

En hiver l’organisme a un besoin vital de chaleur, le facteur climatique agressif pour le Rein étant le froid.La couleur associée au Rein est le noir,couleur qui retient le soleil et la chaleur.

Les méridiens du rein et de la vessie incluent le système urogénital (reins ovaires, testicules et prostate chez les hommes) et les glandes surrénales qui gèrent nos défenses immunitaires et notre résistance à l’égard du stress, physique, climatique ou psychologique, mais sont aussi responsables du système osseux, des articulations et des oreilles.

L’hiver est par conséquent la période sensible pour le développement des lombalgies, des douleurs et des inflammations articulaires, des otites, des acouphènes, des infections urinaires, gynécologiques et prostatiques, des troubles sexuels mais aussi des attaques de panique, de pleurs inexpliqués, les reins étant une barrière contre le stress et la peur (émotion qui lui est associée).

A titre préventif, une séance d’acupuncture au changement de saison s’avère bénéfique pour relancer les énergies du Rein et de l’organisme, l’acupuncture étant aussi un traitement tout indiqué pour toutes les affections citées plus haut.

On ne soigne bien qu’avec le coeur…

rose-du-coeur

A la fin de mes études, lorsqu’il m’a fallu chercher un président pour ma thèse de médecine en rapport avec l’acupuncture (mission quasi impossible à la faculté de médecine de Lyon à l’époque), je suis tout naturellement allée m’adresser au Professeur Alain Froment, cardiologue et homme de cœur aux qualités humaines et éthiques rares.

Il était favorable à ma démarche mais m’a tout simplement dit qu’il ne connaissait rien à l’acupuncture ni même à aucune autre médecine dite « alternative. De toute façon pour lui peu importait la technique utilisée, c’est l’amour que le médecin porte à son patient qui compte.

Hier en feuilletant un vieux numéro de la revue «Sino Santé »*, je suis tombée sur un article dont je vous livre un extrait:

« L’amour et l’intention au cœur de la guérison

Shiatsu-style-300x224

 L’importance cruciale dans le processus de guérison est un fait connu de la tradition depuis bien longtemps, mais la science moderne est à peine en train, aujourd’hui, de le re-découvrir. L’intention est le facteur X au cœur même de la guérison. Delores Krieger, mère du toucher thérapeutique, en essayant de mieux comprendre ce en quoi consistait la capacité innée à guérir, a découvert la chose suivante :

ceux qui aiment vraiment leurs patients sont ceux qui obtiennent les meilleures guérisons.

L’intention, sous prétexte qu’elle est subjective et non mesurable, a continuellement été évacuée du champ des recherches scientifiques. Pourtant, des recherches de l’Université de Los Angeles montrent que les ondes cérébrales du patient et du thérapeute se synchronisent au bout d’un certain temps, produisant alors un phénomène de résonnance vibratoire entre les deux.

Les champs vibratoires étant mis en résonnance, l’information de santé émise par le thérapeute sous forme d’ondes cérébrales peut affecter le système physiologique du patient et améliorer directement son état de santé ; c’est la base des techniques thérapeutiques répondant au nom scientifique de thérapies de bio champs, appelées traditionnellement guérison par imposition des mains.

L’esprit au cœur de la médecine chinoise

L’importance de l’intention et de la qualité de l’éthique ont toujours été présentes en médecine traditionnelle chinoise, et particulièrement bien commentée dans les textes célèbres du docteur taoïste SUN SI MIAO

Dans le domaine clinique, l’intention est en rapport avec deux principes essentiels : Shou Shen et Zhi Shensoigner en MTC

Shou Shen signifie mot à mot « retenir son esprit », c’est à dire ne pas laisser se disperser son esprit, mais au contraire le concentrer sur le processus thérapeutique pour qu’il puisse manifester sa puissance, comme une loupe permettra de concentrer les rayons de la lumière et de transmettre une chaleur plus élevée.

Quant à Zhi Shen, on peut l’interpréter comme soigner l’esprit (du patient).

Le thérapeute, en concentrant la puissance de son esprit, se met en situation d’affecter l’esprit, le Shen du patient et son champ vibratoire, contribuant ainsi à sa guérison, à condition bien sûr que le thérapeute soit porteur d’une information de santé…

Dans le domaine de l’acupuncture en particulier, l’aiguille sera aussi le canal visible, tangible, par lequel l’énergie de guérison va être transmise depuis le thérapeute vers le patient, depuis des points d’acupuncture jusqu’aux tissus et organes internes que l’on veut guérir, et aussi jusqu’à ce Cœur, où, selon la théorie, réside l’Esprit, le Shen. »

*Jean-Christian Raoux, Sino Santé- N°68 sept.oct. 2005

Voilà qui vient conforter la phrase de mon professeur de cardiologie qui m’accompagne depuis toutes ces années de pratique de la médecine et de l’acupuncture !

Et si malheureusement, Alain Froment n’a pas pu présider ma thèse, pour des raisons de santé qui ont conduit à son décès prématuré, il reste un élément phare dans ma vie de thérapeute.

stetho