On ne soigne bien qu’avec le coeur…

rose-du-coeur

A la fin de mes études, lorsqu’il m’a fallu chercher un président pour ma thèse de médecine en rapport avec l’acupuncture (mission quasi impossible à la faculté de médecine de Lyon à l’époque), je suis tout naturellement allée m’adresser au Professeur Alain Froment, cardiologue et homme de cœur aux qualités humaines et éthiques rares.

Il était favorable à ma démarche mais m’a tout simplement dit qu’il ne connaissait rien à l’acupuncture ni même à aucune autre médecine dite « alternative. De toute façon pour lui peu importait la technique utilisée, c’est l’amour que le médecin porte à son patient qui compte.

Hier en feuilletant un vieux numéro de la revue «Sino Santé »*, je suis tombée sur un article dont je vous livre un extrait:

« L’amour et l’intention au cœur de la guérison

Shiatsu-style-300x224

 L’importance cruciale dans le processus de guérison est un fait connu de la tradition depuis bien longtemps, mais la science moderne est à peine en train, aujourd’hui, de le re-découvrir. L’intention est le facteur X au cœur même de la guérison. Delores Krieger, mère du toucher thérapeutique, en essayant de mieux comprendre ce en quoi consistait la capacité innée à guérir, a découvert la chose suivante :

ceux qui aiment vraiment leurs patients sont ceux qui obtiennent les meilleures guérisons.

L’intention, sous prétexte qu’elle est subjective et non mesurable, a continuellement été évacuée du champ des recherches scientifiques. Pourtant, des recherches de l’Université de Los Angeles montrent que les ondes cérébrales du patient et du thérapeute se synchronisent au bout d’un certain temps, produisant alors un phénomène de résonnance vibratoire entre les deux.

Les champs vibratoires étant mis en résonnance, l’information de santé émise par le thérapeute sous forme d’ondes cérébrales peut affecter le système physiologique du patient et améliorer directement son état de santé ; c’est la base des techniques thérapeutiques répondant au nom scientifique de thérapies de bio champs, appelées traditionnellement guérison par imposition des mains.

L’esprit au cœur de la médecine chinoise

L’importance de l’intention et de la qualité de l’éthique ont toujours été présentes en médecine traditionnelle chinoise, et particulièrement bien commentée dans les textes célèbres du docteur taoïste SUN SI MIAO

Dans le domaine clinique, l’intention est en rapport avec deux principes essentiels : Shou Shen et Zhi Shensoigner en MTC

Shou Shen signifie mot à mot « retenir son esprit », c’est à dire ne pas laisser se disperser son esprit, mais au contraire le concentrer sur le processus thérapeutique pour qu’il puisse manifester sa puissance, comme une loupe permettra de concentrer les rayons de la lumière et de transmettre une chaleur plus élevée.

Quant à Zhi Shen, on peut l’interpréter comme soigner l’esprit (du patient).

Le thérapeute, en concentrant la puissance de son esprit, se met en situation d’affecter l’esprit, le Shen du patient et son champ vibratoire, contribuant ainsi à sa guérison, à condition bien sûr que le thérapeute soit porteur d’une information de santé…

Dans le domaine de l’acupuncture en particulier, l’aiguille sera aussi le canal visible, tangible, par lequel l’énergie de guérison va être transmise depuis le thérapeute vers le patient, depuis des points d’acupuncture jusqu’aux tissus et organes internes que l’on veut guérir, et aussi jusqu’à ce Cœur, où, selon la théorie, réside l’Esprit, le Shen. »

*Jean-Christian Raoux, Sino Santé- N°68 sept.oct. 2005

Voilà qui vient conforter la phrase de mon professeur de cardiologie qui m’accompagne depuis toutes ces années de pratique de la médecine et de l’acupuncture !

Et si malheureusement, Alain Froment n’a pas pu présider ma thèse, pour des raisons de santé qui ont conduit à son décès prématuré, il reste un élément phare dans ma vie de thérapeute.

stetho

Quand vient l’automne…

Colorful leaves

A l’automne, l’énergie de la nature entame sa phase descendante pour revenir vers la terre. Les feuilles tombent, la sève entame son chemin vers les profondeurs, la chaleur de l’été s’estompe, le froid commence à s’installer et les jours se font plus courts.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, les modifications du rythme de la nature impactent l’Homme et son organisme.

Selon la théorie des 5 éléments, l’automne est la saison associée au Métal qui est en résonnance avec l’organe Poumon (Yin) qui est couplé avec l’entraille Gros Intestin (Yang) et c’est donc la période qui correspond à l’activité maximale des méridiens du Poumon et du Gros Intestin.

Le Poumon s’ouvre au niveau du nez et se manifeste dans la peau et les poils.

De plus, il contrôle la diffusion et la circulation du Qi protecteur « Wei Qi » à l’extérieur des méridiens en surface dans la peau et les muscles afin de protèger l’organisme contre l’attaque des facteurs pathogènes externes.

Or c’est justement en automne que l’on voit revenir les rhinites, trachéites et bronchites car le système respiratoire est particulièrement vulnérable, ainsi que les gastro-entérites le système digestif étant lui aussi plus fragile.

C’est le moment de renforcer les défenses du corps pour pouvoir affronter les agressions externes diverses (climatiques et bactériologiques…) de l’hiver qui s’annonce.

L’automne est aussi le temps de l’intériorisation, du questionnement souvent accompagné de tristesse, d’angoisse et de pleurs, sentiments qui sont reliés au Poumon et qui ont tendance à s’aggraver en cette période de l’année. La couleur du Poumon est le blanc couleur de deuil pour les chinois, c’est en effet la saison où l’on fait le deuil des beaux jours…

On l’aura compris, c’est le moment idéal pour avoir recours à l’acupuncture que ce soit à visée préventive pour renforcer l’organisme et ses défenses, ou à visée curative pour traiter les différents désagréments saisonniers cités plus haut s’ils ont déjà fait leur apparition.

 » Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon coeur d’une langueur monotone… »

Chanson d’automne, Paul Verlaine

La beauté autrement

happy-young-woman-in-the-sunlight

Les rides du visage : une expression de notre personnalité

Les rides du visage sont le témoin de notre histoire et de notre personnalité. Elles se sont imprimées selon nos expressions personnelles et notre vécu.

Certaines peuvent même embellir un sourire, exprimer la joie de vivre mais d’autres peuvent devenir gênantes et au lieu de souligner notre personnalité donner un air fatigué, triste, sévère ou fâché…

De même avec le temps et les agressions de l’environnement extérieur (U.V., pollution, tabac…) notre peau perd son éclat et son tonus et nous donne un air terne et froissé.

Ces émotions que nous communiquons malgré nous ne correspondent pas à notre vraie personnalité et peuvent altérer la manière dont notre entourage nous perçoit.

Nous aimerions révéler le meilleur de nous même, offrir à notre peau le pouvoir de rayonner pour que notre énergie naturelle et notre beauté intérieure se reflètent sur notre visage.

Contrairement à ce qu’affirmait Chateaubriand : la vieillesse n’est pas un naufrage

Vieillir c’est se construire grâce aux expériences que nous offre le temps qui passe et accueillir les cadeaux de la vie. C’est l’opportunité de pouvoir grandir un peu chaque jour et devenir toujours un peu plus beaux…

Le culte du corps et le jeunisme, encouragés par les médias et la publicité, ont atteint aujourd’hui une ampleur inégalée.

Notre époque, règne de l’image, a sacralisé la jeunesse ; le corps humain est désormais, le reflet d’une société valorisant l’apparence et l’illusion…

La beauté véritable peut-elle se résumer à la perfection corporelle ?

Peut-elle qualifier une belle enveloppe pleine de vide ?

La beauté n’est-elle pas plutôt une qualité qui se nourrit de l’intérieur pour venir rayonner de tout notre être vers l’extérieur et les autres ? La beauté n’est-elle pas avant tout une affaire d’ être  (et de « bien »- être ) plus que de paraître ?

En Asie, ne dit-on pas que la beauté est l’expression ultime de la santé ?

Il paraît évident que la peau est le reflet d’un équilibre physique et psychologique qu’il est nécessaire d’entretenir en adoptant une stratégie globale à la recherche d’un état de bonne santé général.

Nous pouvons intervenir sur de nombreux facteurs : alimentation équilibrée, soins adaptés et respect de certaines règles d’hygiène de vie qui permettront d’atténuer considérablement les processus physiologiques du vieillissement.

C’est dans cette approche globale qu’interviennent l’acupuncture et la méthode TELIENE :

« pour que notre jeunesse ne soit plus une question d’âge mais une question d’être et d’harmonie et que nous puissions révéler aux autres notre beauté véritable et intemporelle… »

stock-photo-22143848-freedom

Lifting TELIENE

TEchnique de LIfting ENErgétique 

visage-peint-copie

Bien plus qu’un simple lifting par acupuncture, le lifting TELIENE fait partie d’une méthode qui a une approche complète et innovante de la beauté du visage.

Il s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent redonner à leur visage éclat et fermeté et ralentir les effets du vieillissement à l’aide de techniques naturelles et non invasives.

Il s’inscrit par ailleurs pleinement dans la démarche de la médecine traditionnelle chinoise qui traite l’individu dans sa globalité, car on ne peut pas séparer la tête du reste du corps. Ainsi, il sera le plus souvent complété par un traitement énergétique général d’harmonisation en acupuncture.

Inspiré des liftings par acupuncture chinois, japonais et coréens, adapté aux peaux occidentales, il consiste principalement en une tonification des muscles du visage par stimulation manuelle et micro-puncture.

En favorisant la circulation énergétique par stimulation de certains points d’acupuncture mais aussi la circulation sanguine, l’oxygénation des tissus et le tonus musculaire, cette technique permet :

  • de réduire le « relâchement » du visage pour en redessiner les contours,
  • de redonner au visage toute sa lumière,
  • « d’ouvrir » le regard,
  • de réduire rides et ridules,
  • d’obtenir un visage plus ferme.

Il se termine par l’application d’un masque de soin hydratant, astringent et apaisant pour une peau plus dense.

Après un bilan de peau, il est complété par des conseils de soins appropriés à adopter au quotidien selon la méthode asiatique du «Layering ».

Il pourra aussi bénéficier de l’apprentissage d’exercices de gymnastique faciale personnalisés à intégrer à votre quotidien sous forme de petites routines.

La méthode TELIENE s’inscrit dans une démarche d’équilibre général qui dépasse le simple domaine de l’esthétique et donne à chacun la possiblité d’être acteur de son (bien)-être.

Vive le vent… du printemps !

pollen

Vive le printemps avec le retour des beaux jours, les arbres et les prairies en fleurs…

En Médecine Traditionnelle Chinoise l’élément correspondant au printemps est le Vent et les allergiques confirmeront: le vent est bien un élément présent en cette saison bucolique avec son cortège de pollens divers et variés.

Yeux qui grattent, gorge qui pique, nez qui coule et même parfois crises d’asthme sont autant de réjouissances pour les allergiques de plus en plus nombreux.

L’acupuncture est justement un traitement très efficace pour tous ces symptômes et aide aussi à réguler les désordres immunitaires à leur origine afin de traiter le terrain allergique.